LIVRAISON INTERNATIONALE GRATUITE | 100 CAD +

KĀLA Project | Jewelry that gives back

Projet KĀLA | Des bijoux solidaires

mars 20, 2021

Il est difficile de comprendre l’ampleur des défis auxquels les mères célibataires (veuves, divorcées, séparées ou monoparentales par choix) sont confrontées chaque jour en Inde. Être une femme est d’emblée un fléau dans une société patriarcale, puis être une femme seule peut être perçu comme une double marginalisation.
 
Dans une société patriarcale, on peut s’attendre à ce que les femmes acceptent les hommes tels qu'ils sont, qu’ils soient malhonnêtes, violents ou aux prises avec des problèmes d’alcoolisme ou de jeu. Cela contribue aux multiples défis que vivent les femmes qui quittent leur mari par choix. En plus d’être jugées et même méprisées, l'absence de filet de sécurité affecte la plupart d’entre-elles. Après avoir été abandonnées ou encore après avoir quitté la maison pour fuir la maltraitance dont elles ont été victimes, les femmes qui ne bénéficient pas de système de soutien se retrouvent à travailler dur pour joindre les deux bouts. L'indépendance financière demeure le plus grand défi. En plus de devoir subvenir aux besoins de toute la famille, les mères seules doivent prendre soin de leurs enfants et gérer tous les volets de la vie domestique. Les femmes célibataires sont aussi plus à risque de subir différentes formes d’harcèlement que les femmes mariées. Cela devient particulièrement inquiétant pour celles qui ont été victimes d'abus et de violence domestique. Celles qui vivent dans les villages sont aussi confrontées à la difficulté d’accès à l’emploi et doivent faire preuve d’ingéniosité pour subsister aux besoins de leur famille. 
 


J'ai cherché des moyens de récupérer les histoires perdues, les histoires qui exigeaient de parler de leur propre voix. Le plus difficile était de mettre en mot le silence d’une femme exilée, le silence d’une femme seule. Plusieurs histoires capturent cette réalité. Ce n’est pas le silence du vide, c’est le silence rempli de questionnement à Dieu, le silence de l’injustice, le silence de l’abandon.
 
Au fond, c’est surtout l’histoire d’une survivante. C’est l’histoire d’une femme qui puise la force à l’intérieur d’elle-même. C’est l’histoire d’une femme qui supporte choti (sa petite sœur) ou encore didi (sa grande sœur). Le vocabulaire de la parenté éloignée fait éloge à la solidarité qui existe au sein des villages. Puisque de la difficulté émerge l’empathie, ensemble, elles sont plus fortes.
 
Lorsqu’il s’agit d’autonomisation, les femmes des communautés rurales font preuve de détermination, de créativité et de capacité à être progressistes dans leurs idées pour voir émerger le changement. Elles donnent du pouvoir à leur vie en pratiquant l’entraide, en trouvant des manières ingénieuses de subvenir à leurs besoins. Afin d’encourager leur autonomisation, nous apportons à notre tour notre solidarité, dans un esprit de sororité et d’action unie.

 

 
Dans le but de soutenir les femmes et les enfants de la communauté où nos bijoux sont créés, nous avons innové une plateforme proposant des bijoux solidaires. Sous forme de Levée de fonds continue, le Projet KĀLA vise à redonner à la culture mère qui nous permet d’exister en tant qu’organisation ainsi qu’à sa communauté. Sur cette page, l’entièreté de votre achat est dédiée à une cause qui nous (vous) tient à cœur.
 
Les femmes que nous supportons ont subi des antécédents de violences conjugale et se retrouvent aujourd’hui seules avec des enfants à leur charge. Ces circonstances les briment dans leur capacité à se réaliser pleinement, puisqu’elles entraînent l’isolement et l’inaccessibilité à des opportunités. La COVID19 a eu des impacts considérables sur les conditions de vie des femmes des communautés rurales. Avant la pandémie, plusieurs d’entre-elles pratiquaient le henné sur le bord du lac sacré de Pushkar. Avec la baisse du tourisme depuis plus d’un an, la situation de pauvreté s’est aggravée compte tenu qu’elles ne peuvent plus bénéficier de ce revenu supplémentaire.
 
Pour le lancement du Projet KĀLA, toutes nos ventes de bijoux reçues le 23 et 24 mars 2021 seront converties en dons. Disponible sur tous nos bijoux. Aucune exception. La totalité des profits sera remise en guise de solidarité à un groupe de femmes résidentes du désert de Pushkar, Inde. Suite à cette première vague de Levée de fond, un premier versement à la communauté aura lieu juste avant le Festival Holi, soit le 26 mars. Le Projet KĀLA se poursuivra par la suite en continu, avec une sélection exclusive de deux bijoux solidaires disponibles en tout temps sur la page Levée de fonds KĀLA : la bague Anahata et la bague Mahā.
 
Le Projet KĀLA est une initiative indépendante qui n’est lié à aucune autre organisation. Nous travaillons à la source avec des femmes que nous connaissons personnellement ou de loin. Suite au lancement du projet, des versements égaux seront envoyés personnellement à chacune d’elles à chaque trimestre : 31 mars, 30 juin, 30 septembre, 31 décembre. Ces dons contribueront à l’achat de nourriture et de biens essentiels et permettront de financer la réparation des tentes et les frais de scolarité des enfants.
 
Nous partagerons trimestriellement le montant total cumulé et envoyé et les impacts positifs de l’initiative. Suivez-nous sur les réseaux sociaux afin de recevoir des nouvelles du projet et de savoir tout ce qui a pu être réalisé. Merci de votre contribution, merci d’être solidaire !
 
 
Photographie : Tariq Aziz Khan @rovingboots
Sources :
Gupta, Poorvi. Meet The Empowered Single Women Of India Who Refuse To Be Invisible, She The People (The Women’s Channel), October 16, 2019
Vajpayee, Soumya. Is it easy to be a single mother in India?, Times of India, March 28, 2019

Raina, Kanksha. The Joys and Struggles of Being a Single Mother in India, Kool Kanya, July 28, 2020



— Joignez le Cercle KĀLA —

Soyez connectés ⤔

Nouveautés - Offres exclusives - Contes KĀLA - Muses  

Épuisé Indisponible Votre panier est vide Ajouté Sous-total Voir le panier "Passer la commande"