LIVRAISON INTERNATIONALE GRATUITE | 100 CAD +

La Magie du Chaos | Devenir l'artiste de sa propre vérité

La Magie du Chaos | Devenir l'artiste de sa propre vérité

décembre 03, 2020

L’acte créatif est une forme de Magie
 
Le Chaos est un mot parfois mal-aimé ou encore incompris.
Plusieurs pensent que le Chaos est un désordre mauvais qui se doit d’être évité.
 
Chaos (nom) :
> État de confusion et de désordre extrêmes
> État sans forme et désordonné de la matière avant la création du cosmos
> Le plus ancien des dieux; la personnification de l'infini de l'espace précédant la création de l'univers
> Un système dynamique extrêmement sensible à ses conditions initiales.
 
La Magie du Chaos est un méta système intégrant une somme de systèmes magiques et religieux, de croyances occultes. Différentes entités de cultures et de courants différents peuvent ainsi être intégré et fusionnés dans un même rituel, selon les envies du pratiquant.
 
Il ne s’agit pas d’un système en soi, mais bien d’un état d’esprit, d’une philosophie favorisant l’expérimentation et faisant fi des règles dogmatiques. Une doctrine selon laquelle l’aspect le plus important du rituel serait l’Intention, au deca de son fonctionnement traditionnel. Une pratique favorisant l’inventivité et le déconditionnement de l’esprit.
 
La seule vérité du Magicien du Chaos serait qu’il n’existe pas de vérité absolue. Les croyances sont des choix et la croyance serait l’outil de puissance qui renforcerait la magie. L’Art de changer de paradigme et l’exploration des perspectives entraînerait d’ailleurs le pratiquant à se transformer continuellement.
 
La Magie du Chaos n’est ni lumineuse ni obscure.
Elle n’offre aucune certitude.
Elle invite la flexibilité mentale. En jouant avec l’univers et en observant comment l’univers réagit, le magicien du Chaos devient l’artiste de sa propre Vérité.
  
 
Un chaos capable de générer de nouvelles possibilités
 
« Il y avait quelque chose d’indéfini et complet, existant avant le Ciel et la Terre. Elle peut être considéré comme la Mère de toute choses. En vérité, elle n’a pas de nom, mais je l’appellerai Tao » (Tsu, 1972)
 
Ce qui est le plus frappant, chez les magiciens du Chaos, c’est la possibilité de changer de paradigme infiniment. Une pratique qui permettrait de changer de perspective pour observer la réalité d’un point de vue différent. L’idée éclectique selon laquelle il est possible de combiner des entités de culture différentes pour créer quelque chose de nouveau et puissant. La Magie du Chaos oblige le pratiquant à se transformer continuellement, lui offrant la possibilité de jouer avec l’Univers et d’observer comment l’Univers réagit. Un moyen efficace pour développer son propre ensemble de technique en expérimentant les sagesses du Monde.
 
La métamorphose est un exercice de restructuration volontaire de l’Esprit. Toute tentative de réorganisation de l’esprit implique une dualité entre les conditions.
  
La Magie du Chaos reconnaît la dualité dans l’ordre du Monde, mais ne s’intéresse pas à savoir si la vie est lumineuse ou obscure, elle cherche plutôt à explorer toutes les possibilités à volonté. Le travail de la lumière. Le travail de l’ombre. La seule vérité est l’absence de vérité absolue. Les croyances sont des choix et la foi renforce la magie.
 
Les magiciens du Chaos reconnaissent le mouvement et le changement, refusant l’idée de la permanence des choses du Monde. Le Chaos devient « l’ordre » nouveau. Dans la mythologie grecque, le chaos est l’un des mythes fondateurs.  Un chaos générant de nouvelles possibilités, créant de nouvelles structures et donnant naissance à un nouvel ordre sans avoir forcé les choses. L’homme n’étant pas fait pour expérimenter une réalité fixe qui limiterait l’esprit. Tout est impermanent.
 
En tentant de déconstruire la magie, les magiciens du Chaos cherchent à s’émanciper du conditionnement de l'esprit, des structures normatives de la conscience. Pour s’en libérer, il faut se déprogrammer.
 
Peter Carroll, l’un des pionniers de la Magie du Chaos synchronisait notamment différents systèmes magiques orientaux et occidentaux dans sa pratique. Aleister Crowley, l’un des grands ancêtres de la Magie du Chaos, poète et écrivain fut l’un des magiciens les plus célèbre du XXe siècle. Controversé pour l’usage rituel de stupéfiants et la pratique de culte sexuel, il fonda Astrum Argentinum, un ordre magique visant la poursuite de la Connaissance et de la Réalisation spirituelle. Selon Crowley, la Mystique permettrait à l’homme d'élever sa conscience au niveau des entités spirituelles et la Magie permettrait d’aller à la rencontre de ces entités. Une compréhension du Monde complémentaire et indivisible. La doctrine ésotérique de Crowley, « Thelema » (du grec ancien signifiant « volonté », dérivé du verbe « vouloir, désirer ») est une forme de gnose alliant les mystères de l’ancienne Égypte et des idées dérivés de l’occultisme et des traditions orientales et occidentales. Elle viserait l’atteinte, la découverte et la manifestation de la propre, unique et intime « Véritable Volonté ». Essentiellement, la Magie selon Crowley élèverait l’homme vers une véritable compréhension de soi, vers une découverte d'une volonté qui lui est propre.
 
 
Sources :
Magick in theory and practice, Aleister Crowley, the Castle Books edition of New York, 1997
Magie du Chaos : anthologie, Marie-Louis Questin, Trajectoire, 2014
Thelema, Colin D Campbell, Llewellyn Publications, 2018


— Joignez le Cercle KĀLA —

Soyez connectés ⤔

Nouveautés - Offres exclusives - Contes KĀLA - Muses  

Épuisé Indisponible Votre panier est vide Ajouté Sous-total Voir le panier "Passer la commande"